Rechercher
  • by Anaïs

Oser être soi par la danse d’ancrage

Mis à jour : 23 oct. 2018


Comment rester en contact avec qui on est vraiment, comment rester ouvert(e) dans notre vie de tous les jours ?


Le Longo est une danse thérapeutique d’ancrage, inspirée des danses de guérison du Congo. Cette danse d’ancrage se base sur : un enracinement et une ouverture. Les mouvements s’articulent autour du bassin et stimulent le sternum. Ils font également intervenir la latéralité entre pieds et mains, et la synchronisation entre le haut et le bas du corps, la droite et la gauche.


Cette pratique amène les deux hémisphères du cerveau à collaborer pour s’installer petit à petit dans un point neutre : le point zéro (pour en savoir plus lire l’article « Les intentions dans le chamanisme »). Ceci permet d’expérimenter un état de présence qui est associé au lâcher prise, et amène une meilleure connexion au corps et au ressenti, laissant place à l’émergence d’autres connaissances.

En plus de cet effet unifiant, la danse d’ancrage associe à chaque mouvement une pensée qui a sens profond, ce qu’Elima, le créateur du Longo, appelle une intention. Les intentions dans le Longo tournent autour des thématiques suivantes : ancrage dans la présence, nettoyage, accueil du féminin, ouverture au masculin, ré-équilibrage féminin-masculin, acceptation de soi et développement de la confiance, abondance, transformation - métamorphose.

Dans la réalisation des mouvements, il y a aussi l’idée d’arrêter de vouloir y parvenir pour y parvenir vraiment, d’arrêter de se soucier du but, un peu comme dans la méditation. Et en portant l’attention dans le bassin, sur la respiration et l’intention, on apprend à lâcher le mental.

L’ancrage est un ressenti qui nous amène dans nos profondeurs.

Il est indissociable de la présence à l’instant et amène à :

- la reconnexion à soi,

- la connaissance de soi,

- l’acceptation de soi,

- l’ouverture à son féminin et son masculin,

- le développement de sa créativité et de son intuition.


Mais rappelons aussi que le Longo est une danse qui vient de la culture africaine dans laquelle l’individu ne saurait être envisagé comme séparé du collectif car comme le dit l’adage : « le collectif soutient l’individu, l’individu élève le collectif ». Il y a donc l’idée que cette pratique, en nous transformant personnellement, nous amène à participer à l’élévation du collectif en inspirant les autres.

Être soi, assumer qui on est dans son entièreté : c’est une démarche pleine de courage !


Référence : « La danse africaine d’ancrage : Longo » – Elima Dely Muptu, 2009 Editions Anibwé Paris.


0 vue